Un autre monde...

Le compteur très approximatif de mon téléphone portable indiquait 16478 pas ce jour-là. Cette ville pleine de surprises méritait bien quelques douleurs aux pieds.

 

On est en Europe de l’Est, pas de doute, ce clair fossé entre ma vie et la celle des Ukrainiens est surprenante. Le temps semble s’être arrêté par endroits dans cette belle ville, me rappelant parfois mon enfance des années quatre-vingt. Je suis à Kiev.

 

L’austérité des bâtiments et le froid glaçant contraste avec la gentillesse de la population. Il faut bien l’avouer, les gens du coin, parfois abruptes au premier abord, sont charmants une fois la glace brisée. L’architecture passe des majestueux et imposants bâtiments officiels aux immeubles peu entretenus, donnant souvent accès à des cours intérieures où une seconde vie commence. A l’intérieur se côtoient coiffeurs, assurances, bars, salons de tatouages et établissements moins recommandables, où les vitres teintées ne laissent pas entrevoir ce qu’il peut bien s’y passer.

 

Et puis au détour d’une rue il y a ces étals, ou dorment des objets anciens bradés à prix d’or. Des ceintures, des montres, des livres, des photos, des affiches et des uniformes, tous issus d’une période révolue et souvent noire. Il y a des Leicas, couleur or ou argent, certains gravés de la croix gammée et de l’insigne de la luftwaffe. Ces appareils photos sont issus de la deuxième guerre mondiale selon les vendeurs. Il n’en est rien. Ernst Leitz, fondateur de Leica, était clairement positionné contre le régime nazi. Ces appareils sont en réalité de la marque Zorki, construits en URSS entre 1948 et 1978.

 

Puis au coin d’une rue, les symboles capitalistes surviennent, contrastants avec les bâtiments plus anciens et plus massifs, plus fermés, moins vitrés. On découvre Kiev moderne, des restaurants végétariens, de la cuisine nouvelle et des cafés, destinés à une clientèle jeune et contemporaine, où le wifi est indispensable. La révolution moderne est en place dans cette belle ville où le temps s’est beaucoup moins arrêté que ce que l’on peut croire.

 

Texte et photos ©Joël Fischer - photojf.com

 

kiev,reportage,joel fischer,joel fischer photo,joel fischer photography,joel fische reporter,reportage ukraine,ukraine,tdg.ch,blog.tdg.ch,photographie noir et blanc,fujifilm x-t3,contraste,black and white photo,travel,travel photography

Les avenues interminables et au fond, la gare centrale

 

 

 

 

kiev,reportage,joel fischer,joel fischer photo,joel fischer photography,joel fische reporter,reportage ukraine,ukraine,tdg.ch,blog.tdg.ch,photographie noir et blanc,fujifilm x-t3,contraste,black and white photo,travel,travel photography

kiev, reportage, Joel Fischer, Joel Fischer photo, Joel Fischer photography, Joel fische reporter, reportage Ukraine, Ukraine, tdg.ch, blog.tdg.ch, photographie noir et blanc, Fujifilm x-t3, contraste, black and white photo, travel, travel photography, reportage,

Les sombres cours de Kiev

 

 

 

kiev,reportage,joel fischer,joel fischer photo,joel fischer photography,joel fische reporter,reportage ukraine,ukraine,tdg.ch,blog.tdg.ch,photographie noir et blanc,fujifilm x-t3,contraste,black and white photo,travel,travel photography

Ville d'artistes ?

 

 

Ci-dessous : objets anciens, authentiques ou copies d'un passé noir.

kiev, reportage, Joel Fischer, Joel Fischer photo, Joel Fischer photography, Joel fische reporter, reportage Ukraine, Ukraine, tdg.ch, blog.tdg.ch, photographie noir et blanc, Fujifilm x-t3, contraste, black and white photo, travel, travel photography, reportage,

kiev, reportage, Joel Fischer, Joel Fischer photo, Joel Fischer photography, Joel fische reporter, reportage Ukraine, Ukraine, tdg.ch, blog.tdg.ch, photographie noir et blanc, Fujifilm x-t3, contraste, black and white photo, travel, travel photography, reportage, kiev, reportage, Joel Fischer, Joel Fischer photo, Joel Fischer photography, Joel fische reporter, reportage Ukraine, Ukraine, tdg.ch, blog.tdg.ch, photographie noir et blanc, Fujifilm x-t3, contraste, black and white photo, travel, travel photography, reportage, kiev, reportage, Joel Fischer, Joel Fischer photo, Joel Fischer photography, Joel fische reporter, reportage Ukraine, Ukraine, tdg.ch, blog.tdg.ch, photographie noir et blanc, Fujifilm x-t3, contraste, black and white photo, travel, travel photography, reportage,

 

Ci-dessous : L'air du temps...

kiev,reportage,joel fischer,joel fischer photo,joel fischer photography,joel fische reporter,reportage ukraine,ukraine,tdg.ch,blog.tdg.ch,photographie noir et blanc,fujifilm x-t3,contraste,black and white photo,travel,travel photography

Les commentaires sont fermés.